Je suis la reine d'Anna Starobinets





Résumé: 

Maxime, sept ans, vit avec sa soeur et leur mère à Moscou. Bientôt des transformations déconcertantes s'opèrent chez le petit garçon. De quel hôte est-il devenu la proie ? Les "histoires inquiétantes" de ce recueil font évoluer des personnages poignants dans une Russie contemporaine sombre et absurde. Ici, un employé de bureau développe des sentiments troubles pour une denrée moisissant au fond de son réfrigérateur. Là, un dresseur de chiens se réveille dans un train à côté d'une femme qu'il n'a jamais vue mais dit être son épouse, et qu'il devra apprendre à aimer... D'une plume extraordinairement poétique, Je suis la reine brouille les frontières entre réel et imaginaire et offre une représentation saisissante de la folie et de l'horreur quotidiennes.


Mon avis :


L'écriture est très agréable et accessible. Le livre se divise en plusieurs nouvelles, toutes plus étranges les unes que les autres. Les personnages sont effrayants, je pense surtout à la nouvelle phare du bouquin "je suis la reine"- où, comme on peut le lire sur le résumé ci-dessus, un jeune garçon va se transformer-, le lecteur va comprendre, en même temps que la mère, de quelle façon cette transformation a eu lieu au cours de son développement. 
J'ai passé un bon moment à lire ce livre. Je ne suis pas du tout habituée aux auteurs de l'Est donc pour moi disons que ça aurait été une initiation. 
Note : 16/20.

 

Bonne Lecture d'angoisse !  





Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Colonel Chabert - Honoré de Balzac

Passeuse de rêves de Lois Lowry

Les poules préfèrent les cages d'Armand Ferrachi